BNC ou bénéfice non commerciaux se divise en trois catégories : les bénéfices des professions libérales, les revenues des charges et offices, et les revenues ne révélant d’aucune autre catégorie.  Ainsi, ces professionnels  dépendent à l’un des deux régimes d’imposition qui sont la déclaration contrôlée ou le régime micro-BNC.

C’est quoi le régime micro-BNC ?

Le régime micro-BNC permet d’avoir des bénéfices de formalités ultra simplifiées aux personnes physiques qui exercent une petite activité non commerciale au niveau social, fiscal, et comptable. Les personnes qui ne sont pas incluses à ce régime ne peuvent pas bénéficier du régime micro-BNC. Au niveau fiscal, ce régime  a pour avantage de bénéficier d’un abattement forfaitaire pour frais professionnels de 34% sur les recettes encaissées annuellement hors taxes, et d’avoir aussi un minimum d’abattement de 305 euros. Au niveau social, la personne qui a le bénéfice du régime micro paye les cotisations, ces dernières sont calculées sur le chiffre d’affaires. Et au niveau comptable, il y a une simplification des obligations.

Micro-BNC : les logiciels comptables

Lorsqu’on établit les états financiers ou  si on va calculer le bénéfice d’une entreprise dans une période, les logiciels de comptabilités sont alors capable de les faire. Ces logiciels font l’enregistrement et le traitement des transactions comptable à l’intérieur des modules fonctionnels comme la comptabilité des fournisseurs, la comptabilité des client, les paies et le grand livre. Le premier avantage de l’utilisation d’un logiciel comptable est l’énorme gains du temps, ils ont ainsi pour objectif d’assurer l’unicité de l’information l’homogénéisation des processus, la centralisation des entités distantes… Voici deux exemples des logiciels de comptabilités : progiciel de gestion intégré,  et comptabilité des petites et moyennes entreprises. Ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres. Il existe d’autres logiciels comptables sur internet. Avec le logiciel comptable gest4u et son intelligence artificielle, plus besoin d’être expert en comptabilité pour gérer votre business. Vous pouvez assurer au quotidien une tenue de compte d’entreprise efficace.

La fiscalité des micro-BNC et ses règles sociales

Au niveau fiscal, les professionnels en micro-BNC ou les professionnels libéraux ont plusieurs règles : ils  ne font pas la facture de la TVA, ils ne font pas ainsi la déduction de ses charges de son bénéfice, et il faut que le bénéfice forfaitaire soit égal à 66% des recettes qu’ils encaissent.  L’obtention du BNC imposable à l’IRPP est après l’application d’un abattement de 34% sur les recettes annuelles encaissées. Au niveau social, on applique le taux forfaitaire pour calculer les charges sociales à payer par le professionnel en micro BNC, sur son bénéfice. Enfin, il faut que les obligations comptables tiennent un livre pour enregistrer le détail des recettes encaissées de manière journalière.